École d'été ÉRIUM

École internationale d'été 2018

Études avancées en ressources humaines et relations de travail

Nous sommes heureux de vous présenter le programme 2018 de l'École internationale d'été en études avancées du travail, des ressources humaines et des relations de travail à l'École de relations industrielles de l’Université de Montréal ÉRIUM.

C’est avec plaisir que nous vous accueillons à nouveau à Montréal pour cette 8ème édition. Joignez-vous aux étudiants du monde entier pour participer à cette expérience internationale unique.

 

Dates

Les cours débuteront le lundi 9 juillet 2018 et se termineront le jeudi 9 août 2018 inclus. Chaque cours se donne généralement à une fréquence de deux séances par semaine pendant toute la durée du programme (5 semaines). Des étudiants peuvent choisir de rester une semaine supplémentaire (jusqu'au jeudi 16 août) pour compléter leurs travaux finaux et prendre le temps de profiter de la ville.

 

Langue d'enseignement

 Bien que l'Université de Montréal soit une institution française, les 3 cours de l'École internationale d'été sont offerts en anglais pour permettre aux étudiants provenant de multiples horizons de participer activement. Le travail évalué peut être soumis en français ou en anglais.

 

Programme des cours pour 2018 

Trois cours de 3 crédits et 45 heures d’enseignement chacun 

REI 6300 – Séminaire en négociations collectives, Sean O’Brady, candidat au doctorat, Université de Montréal 

REI 6611 – Gestion internationale des ressources humaines, Prof. Tania Saba, doctorat Université de Montréal 

REI 6629 – Mondialisation et relations du travail, Prof. Ian MacDonald, PhD York

 

Qui devrait suivre ces cours? 

·         Les étudiants des institutions et universités partenaires de l’ERIUM qui suivent ces cours dans le cadre d’une entente formelle de coopération et d’échange d’étudiants. 

·         Les étudiants aux cycles supérieurs et les étudiants en fin de parcours de premier cycle (c.-à-d. les étudiants entamant leur dernière année de baccalauréat dans un programme hors-Québec) de différents pays, qui souhaitent ajouter à leur profil d’études un enseignement stimulant, spécialisé avec une dimension internationale dans le domaine du travail, des ressources humaines et des relations de travail. 

·         Les professionnels des ressources humaines et des relations de travail, ainsi que les autres praticiens, qui souhaitent améliorer leurs qualifications en suivant une formation intensive au cours de la période d'été. 

·         Ou les personnes désirant franchir une première étape stimulante vers un diplôme universitaire en choisissant une option en ressources humaines, en relations de travail, en santé et sécurité au travail, en droit du travail, en politiques publiques et en études internationales du travail.

 

Pourquoi Montréal? 

Pour la réputation académique de l’ERIUM qui est une des plus grandes écoles dans le domaine du travail, des ressources humaines et des relations d'emploi en Amérique du Nord. L’ERIUM offre une gamme complète de programmes de premier, deuxième et troisième cycle en relations industrielles.

 Pour la qualité de vie et son caractère international : Montréal est une ville vivante et dynamique qui offre une gamme inégalée d’activités estivales en plus d'une qualité de vie qui feront de cette expérience un moment absolument inoubliable. Depuis les festivals d’été aux expériences culinaires internationales, Montréal est l’une des destinations les plus prisées en Amérique du Nord.

 

Logement

Les résidences étudiantes de l’Université de Montréal offrent des logements à un prix très raisonnable : $720 pour un mois (4 semaines + taxes 15%) en occupation simple ou $540 par personne (+ taxes 15%) en occupation double.

 

Assurance santé

 Tous les étudiants étrangers doivent obligatoirement s’inscrire à une assurance médicale collective. Le coût de cette assurance obligatoire est de $ 81 par mois pour l’année scolaire 2018-2019, soit $162 pour le mois de juillet et août (coût additionnel aux frais d’inscription).

 

Descriptions des cours 

REI 6300 – Séminaire en négociations collectives, Sean O’Brady, candidat au doctorat, Université de Montréal  

Ce cours offre un apprentissage des théories et techniques contemporaines dans l’analyse et la conduite de négociations collectives. Bien qu’axé sur les relations de travail, le contenu de ce cours prépare les étudiants à la négociation sous toutes ses formes, préparant l’étudiant à faire face tout type de négociation tout au long de leur carrière. La méthodologie adoptée, basée sur l’apprentissage par l’expérience propose aux étudiants des analyses de cas, des simulations de négociations et la participation à une simulation de compétition en négociation. L’objectif est d’amener les étudiants à se familiariser et affiner les stratégies et les techniques de négociation en vue de se les approprier afin de les mettre en application dans leurs pratiques professionnelles.  

Sean O’Brady est candidat au doctorat en relations industrielles à l’Université de Montréal. Il détient une maîtrise en administration de l’École de politiques publiques de l’Université de Carleton. Étudiant-chercheur au CRIMT, Chaire de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail, et sous la supervision de Gregor Murray, sa thèse est une étude comparative de l’influence des stratégies de négociations collectives sur la sécurité économique des travailleurs de la distribution alimentaire au Canada, en Allemagne, en Suède et aux États-Unis. Ses intérêts de recherche sont les négociations collectives, les théories et stratégies en négociation, la qualité de travail dans la distribution alimentaire, les partenariats patronats – syndicats, la gestion des ressources humaines.

 

 REI 6611 – Gestion internationale des ressources humaines, Prof. Tania Saba, Doctorat Université de Montréal  

Ce cours s’intéresse aussi bien au contexte qu’aux pratiques de la gestion internationale des ressources humaines (GIRH). Le contexte recouvre: la mondialisation, la régionalisation, et les entreprises multinationales; les questions culturelles, les institutions et le type de management ; la structure et les stratégies internationales des entreprises multinationales; l’intégration mondiale et la diffusion des pratiques en matière de ressources humaines dans les entreprises multinationales. Les pratiques de GIRH incluent: le recrutement, le choix et le développement de la direction internationale et des gestionnaires internationaux; la rémunération et les avantages internationaux et comparatifs; l’outsourcing et la GIRH, la capacité internationale comparée d’expression et de participation des travailleurs; et la responsabilité sociale internationale des entreprises. 

Tania Saba est professeure à l'École de relations industrielles de l’Université de Montréal depuis 1996. À la tête de la Chaire BMO en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal. Avec un doctorat en relations industrielles de l’Université de Montréal, elle a conduit des recherches post-doctorales à l’Université de Cornell en gestion internationale des ressources humaines. Chercheure affiliée au Centre de recherches internationales sur la mondialisation et le travail CRIMT et au Centre des études et recherches internationales de l’Université de Montréal CÉRIUM, ses travaux portent sur la gestion internationale des ressources humaines, le processus de globalisation, le développement des talents internationaux, les nouvelles formes d’emploi, la gestion des travailleurs en fin de carrière, les différences intergénérationnelles au travail. Tania Sabia a publié dans de nombreux domains. Ses recherches sur le vieillissement au travail et la retraite lui ont valu de nombreuses récompenses en de nombreuses occasions, entre autres, la "Citation of Excellence Award" attribuée par Emerald Management Reviews, et la reconnaissance "Verity International" remise par l’Association Canadienne des Sciences Administratives.

 

REI 6629 – Mondialisation et relations du travail, Prof. Ian MacDonald, PhD York  

Ce cours se consacre à l’étude de la mondialisation sous l’angle de ses impacts sur les relations du travail et de l’emploi. La mondialisation est examinée à travers ses formes diverses, y compris les zones de libre-échange et les régions d'intégration économique, les entreprises multinationales, les chaines de valeurs globales, la segmentation du processus productif, et la mondialisation de la main-d'œuvre. Le séminaire se penche sur l'impact de cette restructuration mondiale de la production sur la structure de l'emploi, les relations entre les syndicats, le patronat et l'état, et les relations entre syndicats du nord et du sud.  Il aborde également des pratiques et mécanismes de régulation sociale du travail ainsi que les débats politiques et stratégiques face à la mondialisation. 

Ian MacDonald est professeur à l'École de relations industrielles de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur les politiques du travail, les stratégies d’organisation et de négociation des syndicats, l’économie politique comparée, la géographie du travail, les politiques publiques urbaines, les relations du travail en Amérique latine et enfin, la mondialisation. Ses recherches ont déjà donné lieu à de nombreuses publications et activités de rayonnement scientifique. Ian a un PhD (Science politique) de l’université York. Il a été récemment chercheur invité au Worker Institute de la ILR School de l’Université Cornell et professeur adjoint (auxiliaire) au Murphy Institute de la City University of New York. Une publication de livre sous sa direction Unions and the city : Negotiating Urban Change est en cours de publication sous Cornell ILR Press et est paru au printemps 2017. 

 

Comment puis-je m’inscrire? 

Assurez-vous de vous inscrire le plus tôt possible avant que nos cours soient complets. Notre période d'inscription pour les étudiants hors Canada s’étale jusqu’au 15 avril 2018. Celle-ci est prolongée pour les étudiants canadiens jusqu’au 1er mai 2018. Les étudiants peuvent s'inscrire à travers une de ces deux façons.

 

Les étudiants libres - Les étudiants en dehors du système universitaire québécois devront s’enregistrer avec le statut de «étudiant libre». Les étudiants libres suivent des cours complets au même titre que les étudiants réguliers et reçoivent un relevé de notes officiel de l'université. Ils ne sont toutefois pas considérés comme étant admis à un programme diplômant.

 

Frais de scolarité -

Ci-après, à titre indicatif, la grille tarifaire 2018. Nous vous invitons à vous rapprocher du Registraire pour évaluer les frais applicables à votre dossier au moment de l’inscription.

 

·         Étudiant québécois                         $  239.10 pour chaque cours de 3 crédits.

·         Étudiant canadien hors Québec       $  740.28 pour chaque cours de 3 crédits.

·         Étudiant étranger                          $ 1637.34 pour chaque cours de 3 crédits.

 

Programme de mobilité interuniversitaire québécois - Ce programme est destiné aux étudiants inscrits dans les autres universités au Québec. Pour vous inscrire, enregistrez-vous dans le cadre de ce programme. Voir le site Web du Bureau de Coopération Interuniversitaire pour plus d'informations.  

Pour vous inscrire à l'École d'été internationale ÉRIUM, contactez Kassy Moua, par courriel.

 

Kassy Moua, M. Sc., CRHA

Coordonnatrice des échanges internationaux

École de relations industrielles

Université de Montréal

kas.nonz.moua@umontreal.ca

+1 (514) 343-6111, poste 2584

 

Étudier à l’Université de Montréal : toutes les informations d’ordre général sont sur le site Internet du Bureau International des Étudiants.