Baccalauréat en relations industrielles

Le baccalauréat spécialisé en relations industrielles vise à former des professionnels qui, dès la fin de leurs études, seront aptes à œuvrer de façon polyvalente sur le marché du travail.

Ces derniers pourront être actifs au sein des grands domaines des relations industrielles, dont l’examen aura été approfondi tout au long du baccalauréat :

  • Gestion des ressources humaines
    (Recrutement, sélection et rémunération, planification et gestion des carrières, santé et sécurité au travail, formation, équité en matière d’emploi, satisfaction professionnelle, etc.)

  • Relations collectives du travail
    (Négociations et application des conventions collectives, règlement des litiges et différends patronaux-syndicaux, action syndicale, droit du travail, aspects juridiques du lien d’emploi, etc.)
  • Admission à l’automne
  • Offert le jour
  • Plein temps
  • Stage obligatoire
  • 90 crédits, dont 63 obligatoires et 24 à option 
  • Cote R variable en fonction de la capacité d'accueil limite

Cote R Faire une demande d’admission

  • Politiques gouvernementales liées au travail et à l'emploi
    (Lois et programmes gouvernementaux ayant trait au travail et à l’emploi : équité salariale, développement des compétences, normes du travail, congés parentaux, accès à l’égalité en emploi, etc.)

Le programme prépare aussi pertinemment à la poursuite d'études universitaires aux cycles supérieurs.

Axé sur les nouvelles réalités et les besoins actuels du monde du travail, le baccalauréat propose, en 3e année, des cours optionnels spécialisés ainsi qu’un stage obligatoire – généralement rémunéré – de 14 semaines.

Les étudiants du programme ayant cumulé une moyenne de 3,0 et plus peuvent également bénéficier du cheminement international. Fort d’ententes conclues avec certaines institutions universitaires (France, Belgique, Chine, etc.), il prévoit 1 stage ou des cours à l’étranger. Ce cheminement permet aux étudiants de connaître la réalité et les pratiques de la discipline dans d’autres environnements nationaux et de suivre des cours à dimensions internationales sur les relations industrielles offerts à l’École. La mention « cheminement international » figure sur le diplôme. 

Par ailleurs, les étudiants du programme ayant cumulé une moyenne de 3,5 pourront bénéficier, à la 3e année, du cheminement honor, qui initie les étudiants à la recherche et donne accès à des cours de 2e cycle, permettant ainsi la réalisation plus rapide d’un programme aux études supérieures (maîtrise en RI ou autres). La mention « cheminement honor » figure sur le diplôme. 

Enfin, certains étudiants peuvent profiter de passerelles DEC-BAC ou DUT-BAC aux fins de reconnaissance d’acquis.

Des questions sur le programme?

Chantal Garceau, technicienne en gestion des dossiers étudiants : 514 343-6111, poste 1267

Les + d’étudier les relations industrielles à l’Université de Montréal!

  • Un corps professoral diversifié, de réputation internationale et voué à l’enseignement et à la recherche.
  • Un programme spécialisé de haut niveau, englobant toutes les dimensions de la profession. 
  • Un stage en entreprise permettant d’aiguiser ses compétences professionnelles et de faciliter l'insertion au marché du travail.
  • Une vie étudiante dynamique qui favorise les relations avec les milieux professionnels (Semaine des relations industrielles, conférences, concours d’excellence interuniversitaire, etc.).
  • L’École de relations industrielles arrive en tête de liste des instances universitaires canadiennes pour la recherche subventionnée, les publications et le rayonnement scientifique dans la discipline.
  • Un accès automatique aux titres de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec et au titre de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec.