Foire aux questions

S'orienter vers les relations industrielles (RI)

À qui les études en relations industrielles s'adressent-elles?

  • Aimeriez-vous un travail davantage axé sur les individus plutôt que les objets?
  • Aider les entreprises à faire une gestion plus humaine de leur effectif?
  • Contribuer à rendre les gens plus heureux au travail?
  • Faire en sorte que les relations humaines au travail soient plus harmonieuses?
  • Aider les gens à devenir plus compétents dans leur travail?
  • Faire en sorte que les gens soient rémunérés équitablement pour le travail accompli?
  • Conseiller les entreprises sur les mesures à prendre afin que les salariés travaillent sans se blesser?
  • Aider des groupes d'employés à s'organiser pour négocier de meilleures conditions de travail?
  • Contribuer à régler des conflits dans les milieux de travail?
  • Aider des entreprises et des syndicats à s'adapter à la mondialisation?
  • Travailler à la conception et à l'administration de lois et de programmes gouvernementaux qui protègent les travailleurs et aident les entreprises à se développer?
  • Faire une carrière internationale couvrant les fonctions qui précèdent?

Si oui, alors vous aspirez à devenir un professionnel des relations industrielles!

 

Existe-t-il un ordre professionnel régissant les relations industrielles?

L'exercice de la profession est encadré légalement par l'Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés (CRHA). Cet organisme, reconnu par le Code des professions, est le seul regroupement professionnel au Québec voué à l'avancement de la profession et à la protection du public.

Il s’agit d’un organisme incontournable en gestion des ressources humaines et en relations industrielles puisqu'il fournit :

  • des services d'information et d'éducation;
  • un programme de développement professionnel;
  • des services en ligne;
  • de nombreuses publications;
  • un service d'emplois destinés aux professionnels du domaine.

Les étudiants diplômés du baccalauréat en relations industrielles ont un accès direct d’adhésion à l’Ordre et peuvent choisir l’un ou l’autre des 2 titres professionnels (CRIA ou CRHA). Durant leurs études, ils peuvent également avoir un statut de membre étudiant.

Choisir l'École de relations industrielles (ÉRI) de l'Université de Montréal

Quelle est l'histoire de l'ÉRI?

L'École de relations industrielles de l'UdeM a été fondée en 1945 par un jésuite, le père Émile Bouvier. Jusqu’en 1967, l'École n'offrait qu'un programme : la maîtrise en relations industrielles (RI). À cette date, l'École a créé un 2e programme : le baccalauréat en RI, puis un 3e programme en 1970 : le doctorat en RI.

Ainsi, depuis plus de 30 ans, l'École offre des programmes d'études spécialisées en relations industrielles aux 3 cycles d'enseignement universitaire. Elle offre aussi 2 programmes d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) pour les professionnels actifs sur le marché du travail, en santé et sécurité du travail ainsi qu’en relations industrielles. L'ÉRI a formé jusqu'ici plus de 5000 professionnels polyvalents qui occupent des postes influents dans les entreprises, au gouvernement et dans les syndicats.

Pourquoi étudier à l'ÉRI?

L'École de relations industrielles intègre les plus récentes technologies de l'information et de communication afin d'accroître l'interaction et de bonifier les méthodes d'apprentissage par problèmes et par études de cas. Elle peut ainsi assurer aux étudiants un enseignement stimulant, diversifié et apprécié à tous les cycles et dans tous les programmes.  

De plus, l’ÉRI a développé au cours des années des liens étroits avec des universités canadiennes, états-uniennes, chinoises et européennes. Ces liens se concrétisent tantôt par l'échange d'étudiants et de professeurs, tantôt par la réalisation de recherches et d'études d'envergure internationale.

Certains programmes témoignent de cette dimension internationale en offrant la possibilité à certains étudiants d’effectuer une partie de leur programme d'études à l'étranger et ainsi d'acquérir une connaissance appréciable dans l'analyse comparée des systèmes de relations industrielles. Ces programmes se veulent essentiels à l'étudiant qui ambitionne une carrière internationale.

Quels programmes l'ÉRI offre-t-elle?

L'ÉRI offre une formation de haut niveau en relations industrielles, du 1er au 3e cycle. De plus, l'École a mis sur pied des programmes spécialisés de 2e cycle (D.E.S.S. en relations industrielles, et en santé et sécurité du travail ainsi que 6 microprogrammes) qui permettent à l'étudiant de parfaire ses connaissances dans un domaine précis des relations industrielles. Découvrez toutes les possibilités d’études à la section Programmes et cours.

Vivre à l'École de relations industrielles

L'ÉRI est-elle un endroit dynamique pour la recherche?

La recherche a toujours été une activité majeure du travail des professeurs de l'École. Elle s'articule autour des 4 axes suivants :

  • la gestion des ressources humaines;
  • le droit et les relations du travail;
  • les politiques gouvernementales et le marché du travail;
  • la santé-sécurité et le mieux-être au travail.

Découvrez l’ensemble des expertises de recherche des professeurs de l’ÉRI.

L'ÉRI offre-t-elle une vie étudiante intéressante?

La vie étudiante à l'École de relations industrielles permet l'adaptation rapide des nouveaux étudiants et leur participation aux différentes activités parascolaires proposées durant les trimestres. Elle est à l'image du marché du travail : dynamique.

Les étudiants sont invités à participer à diverses activités sociales (intégration des nouveaux, bal des finissants, 5 à 7, vins et fromages, défilé de mode, carnaval, etc.) et professionnelles (concours d'excellence interuniversitaire, Semaine des relations industrielles, conférences-midi et bien plus encore). Les étudiants de l'École sont aussi encouragés à s'impliquer afin d'améliorer la qualité de l'enseignement et celle des différents programmes d'études.

Découvrez les associations étudiantes de l’École de relations industrielles.

Devenir un professionnel des relations industrielles

Travailler en ressources humaines?

En gestion des ressources humaines, les diplômés établissent et appliquent des politiques et des programmes visant à assurer une gestion efficace et équitable des ressources humaines dans les entreprises. Par exemple, les spécialistes en relations industrielles s'occupent :

  • du recrutement et de la sélection du personnel;
  • de la mise sur pied de programmes de formation professionnelle;
  • de la gestion de la rémunération des ressources humaines;
  • des programmes de santé et de sécurité au travail;
  • des programmes d'équité en matière d'emploi.

Travailler en relations patronales-syndicales?

En relations patronales-syndicales, les spécialistes en relations industrielles peuvent travailler autant du côté de l'entreprise que du côté de l'organisation syndicale. Concrètement, ils s'occupent de préparer et d'effectuer les négociations des conventions collectives de travail, d'assurer l'administration de ces conventions, de prévenir et de résoudre les conflits, etc.

Travailler dans le domaine des normes et des lois du travail?

Dans ce domaine, les diplômés œuvrent dans les ministères et les agences gouvernementales. Ils conseillent sur les lois et politiques, développent et administrent des programmes touchant la main-d'œuvre, en plus d’analyser et d’évaluer les effets de ces politiques et programmes gouvernementaux.

Œuvrer en recherche?

Naturellement, dans les domaines mentionnés précédemment, les spécialistes en relations industrielles peuvent aussi faire carrière en tant que consultants. Ces derniers font de la recherche, de l'analyse et donnent des conseils sur les méthodes de gestion et les organisations.